Avertir le modérateur

samedi, octobre 27, 2007

10ème position au concours Figaro "dénouez l'intrigue"

medium_MurderParty.jpg

Je n’ai jamais été fan de concours. Notre potentiel talent revu et corrigé par une bande d’inconnus, non, ça ne m’a jamais tenté. Sans parler de la douleur de la défaite, si tel est le cas. Sacré coup au moral quand on n’est pas retenu.

Puis voici qu’il y a deux mois o meu marido me ramène le Figaro magazine.

 –Regarde à la fin, me dit-il, il y a un concours que tu devrais faire.

Je fronce du nez : je bosse déjà 9 heures par jour, en plus des quelques heures que je gratte par ci, par là pour écrire, en plus des lauréats au Goncourt à bouquiner, des courses à faire, des ongles à manucurer (oui oh, ça va!), etc.…alors vas-y pour trouver du temps à y consacrer…

Pourtant on sait tous que si on veut vraiment, du temps on en trouve, encore faut-il  vaincre les nombreuses dissuasions qu’on rencontre sur notre chemin (paresse, fatigue, paresse, devoirs domestiques, paresse, obligations sociétaires (whatever it means), est-ce que j’ai déjà dit « paresse ? »)…enfin tout ça pour vous dire que finalement j’ai décidé d’en lire au moins les règles.

Titre du concours : « Dénouez l’intrigue ». Dans les 8 prochaines semaines on nous présenterait les 8 premiers chapitres du nouveau livre de Patricia Cornwell « Tolérance zéro » (ça commence mal, je suis pas fan), suite auxquels nous devions imaginer une suite et une fin. Evidemment le livre étant sorti aux Etats-Unis, tout récit trop proche de l’intrigue originale serait disqualifié.

Je me mets donc au boulot un samedi matin, quelque peu sceptique. Je regroupe les personnages, je résume leur profil, et je me lance…pour finir par ne plus pouvoir m’arrêter. Les personnages s’emmêlent, leur profil psychologique s’approfondit, d’autres personnalités viennent étoffer l’histoire, et bientôt je me rends compte que j’ai matière à écrire un bouquin entier.

Prolonger l’histoire d’un autre a franchement été une expérience extraordinaire qui m’a encore une fois prouvé qu’on ne doit pas laisser la paresse ou toutes les autres choses de l’existence (surtout la peur !) nous dévier de ce qu’on aime vraiment faire. Parce que c’est justement en nous remettant en question, en nous défiant constamment qu’on peut savoir ce qu’on vaut vraiment.

Le petit bémol est qu’il fallait résumer notre suite/fin de l’histoire en 2 pages, ce qui m’a pris un temps fou, n’étant pas doué pour les résumés. Une fois terminé, je me suis rendu compte que je devais imprimer le texte en Courier New dont les caractères sont plus larges que le Times New Roman, du coup j’avais presque 2 pages de plus !!!

 

Quelques semaines après l’envoi de mes pages corrigées je reçois de la part du Figaro le livre de Patricia Cornwell. En relisant le chapitre 8, je me rends compte que je me suis plantée sur un personnage (je l’avais pourtant relu une dizaine de fois ce chapitre mais c’est pas évident de s’accaparer les personnages d’un autre). Mon erreur ne me paraissant pas moindre, ayant commencé ma version de la suite de l'histoire sur ce personnage, j'ai pensé "tant pis pour moi. C'aura au moins été une expérience intéressante".

 

Mais voici pas que le 20 octobre, je m’en vais par curiosité consulter la liste des gagnants…et que vois-je ? MON NOM…en DIXIEME position !

 

Merci à vous, jury du Figaro. You made my day (and a lot of other ones actually !)

21:55 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, janvier 15, 2007

Beigbeder vs Diam's (ou pourquoi il y a de plus en plus de célibataires)

De moins en moins de monde se marie. Pourtant de plus en plus de monde envahit les agences matrimoniales, les chats (les forums de discussion, pas les animaux, voyons, where have you been all these years ?), etc. dans l’espoir de trouver l’âme soeur. A quoi cela tient-il ? m’interrogé-je. J’ai alors eu ma réponse par hasard alors que je lisais le premier livre « mémoire d’un jeune homme dérangé » de notre snob bien aimé, à savoir Beigbeder, en écoutant à la radio « jeune demoiselle » de Diam’s. Voilà sur quels critères de recherche se basent les hommes puis les femmes :

Pour les hommes : Beigbeder, extrait de « mémoire d’un jeune homme dérangé » :
Les hommes craignent la vie de couple pour une seule raison : la peur de la routine. Cette peur en cache une autre, celle de la monogamie. Les types n’arrivent pas à admettre qu’ils puissent rester toute leur vie avec la même femme. La solution est simple : il faut qu’elle soit boniche et putain, vamp et lolita, bombe sexuelle et vierge effarouchée, infirmière et malade. Si la femme de votre vie est innombrable, pourquoi iriez-vous ailleurs ? Votre vie quotidienne cessera alors d’être une vie de tous les jours.
Je regarde Anne et que vois-je ? Le matin, une femme mûre, ébouriffée, à la voix rauque, qui fait sa toilette en écoutant la radio. Dix minutes plus tard, c’est déjà une autre, tendre amie, qui crache des noyaux de cerise par la fenêtre. Retour au lit : Anne est une troisième, sensuelle au corps brûlant. Et ainsi de suite, en une journée je connaîtrai vingt femmes différentes, de la petite fille modèle qui regarde la télé en mâchant du chewing-gum lui gonflant les joues, à la dactylo populaire qui parle au téléphone en se limant les ongles, en passant par la dépressive hystérique qui meurt d’angoisse en fixant le plafond, sans oublier la maîtresse fleur bleue. Comment voudriez-vous que je m’en lasse ? Pas besoin de subterfuge, d’inventions compliquées ou de stratagèmes pour raviver ma flamme : Anne est un harem à elle toute seule

Pour les femmes : Diam's, paroles (résumées) de "Jeune demoiselle"
Dans mes rêves, mon mec a *le charme de Beckham *le charisme de Jay-z *le sourire de Brad Pitt *Il n'aime pas les bimbos *Il aime les formes à la J-Lo *Il a le torse de D'Angelo *fait rire comme Djamel *fait la cour sur du Cabrel *quand il écrit des lettres il a la plume de  Booba *il a du coeur et quand il danse, c'est Usher *il appelle tout le temps car il m'aime *c'est une encyclopédie car il se cultive *il est top, entre l'intello et le beau gosse *il a la carrière d'Eminem *des airs de minet quand il m'emmène en week-end *le calme de Zidane *le regard de Method Man *il sait prendre des risques et ne regarde par les bitchs *c'est un peu de mon ex mélangé à mon père *est digne comme Mohammed Ali *ses potes me font rire à la Eric et Ramzy *Ben ouais, mon mec est complet.

Avec de telles exigences, on comprend mieux pourquoi autant de monde ne trouve jamais l'âme soeur...

 

06:55 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (11)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu